Faire revivre les néandertaliens ?

Publié le par Gilles

Les mystères de l'ADN n'ont définitivement pas fini de nous surprendre. Depuis la "l'évènement" Jurassic Park, nombreux sont ceux qui se sont mis à rêver d'un parc zoologique abritant toutes sortes de dinosaures. Mais les scientifiques ne s'arrêtent pas toujours aux rêves...Ainsi, une équipe japonaise dirigée par Kazufumi Goto et AKira Iritani, travaille depuis quelques années sur le clonage éventuel de ce lointain cousin de nos amis à trompe. Mais il est aujourd'hui question d'une créatures bien plus proche de nous, une créature que nos ancêtres les hommes de Cro-Magnon ont bien connu. Car il est aujourd'hui question de clonage de ce bon vieux cousin d'homme de Néandertal.

 

Pour être vraiment précis, il n'est pas encore question de clonage, mais de reconstruction du génome d'un néandertalien. Certains diront que les savants fous sont encore parmi nous, mais doit-on s'opposer aux progrès de la science et de la recherche, se cachant de plus en plus souvent derrière le rideau de la moralité? Dans certains cas surement, mais faire revivre un mammouth ou étudier l'ADN d'un néandertalien mort il  a près de 30 000 ans ne me semblent pas contraire à une certaine déontologie scientifique. Mais sur ces sujets délicats, les passions sont vives et les débats scientifiques houleux, opposant différentes sensibilités et différentes manières de concevoir la recherche.

Toujours est-il que c'est une équipe européenne qui travaille actuellement sur la recontruction de ce génome. Pour rappel, le génome est l'ensemble des gènes portés par les chromosomes, qui sont les éléments du noyau des cellules qui constituent les êtres vivants. Cette recherche pourrait avoir une importance de taille, car le débat fait toujours rage entre les paléontologues qui ne sont toujours pas d'accord sur la carte d'identité de notre gaillard et qui se demandent où le placer par rapport à l'Homo sapiens sapiens. L'étude de son ADN et la comparaison avec le notre pourraient apporter de nombreuses réponses.

 

De l'ADN à la cellule.

 
Mais à peine l'étude commencée, les premiers commentaires se contredisent. Certains scientifiques pensent que l'étude est possible et d'autres, bien entendu pensent le contraire. Ainsi, l'anthropologue Richard Potts, du Smithsonian's National Museum of Natural History  explique qu'il s'agit  "d'une étude technique très importante sur le délabrement de l'ADN" et que l'équipe " a tenté de répondre à des questions importantes sur la possibilité de séquencer de l'ADN ancien" , alors que Milford Wolpoff, anthropologue à l'Université du Michigan, ne pense pas que les travaux aboutissent un jour, par faute de matériel en qualité et quantité nécessaire.
Quoiqu'il en soit, la manipulation génétique ne laisse pas indifférent. Elle fait peur ou fascinne, mais anime toujours les débats populaires et scientifiques. Mais y a t-il une limite au génie de l'homme ? J'en doute, la science repousse toujours plus loin les frontières du possible et ainsi ces dernières annnées, c'est la chèvre-araignée qui a vu le jour, capable de produire de la protéine de soie d'araignée dans son lait...Cette découverte est actuellement en cours d'exploitation au canada et c'est la firme Nexia Biotechnologies qui tente d'exploiter le filon. Des études on permis d'identifié le gène à l’origine de la production de soie chez l’araignée. Ce gène a ensuite été introduit dans un embryon unicellulaire de chèvre. Cette cellule, transgénique a ensuite été placée dans l’utérus d’une femelle porteuse. À l’âge adulte, toutes les femelles issue de cette lignée peuvent ainsi donner un lait contenant pour le moment que des protéines de soie et non pas des fils d’araignée. Il faut donc filtrer le lait pour récupérer 1 à 10 grammes de protéines par litre. La technique a encore donc beaucoup de chemin à faire pour être au point, mais c'est un premier pas vers de nouvelles technologies qui peuvent effrayer les plus "sensibles" et fasciner les plus rêveurs.

 Pour terminer, je vous conseille de vous attarder sur le dossier du clonage du Christ qui est tout simplement passionnant et qui soulève également bien des polémiques, même si pour le coup la mission semble véritablement impossible. Mais qui sait ce que l'avenir nous réserve ? Des catastrophes naturelles, des épidémies, la faim dans le monde, des restrictions de toutes sortes, des guerres, certes...Mais peut-être aussi les voyages dans l'espace, le clonage thérapeutique, le voyage dans le temps, la téléportation et qui sait l'immortalité...

 


Bibliographie avec liens pour aller plus loin

 

-D. Van Cauwelaert, " Cloner le Christ ? ", Albin Michel, 2005.
-P. Tassy, " Peut-on faire revivre le mammouth ? ", Les Petites Pommes du Savoir, 2004. 
-R. Desalle et D. Lindley, " La science de Jurassic Park ", Seuil, 1999.
-R. Schmitz, R. Delisle, P. Semal et B. Maureille, " Néanderthal ", Tallandier, 2006.

 

Publié dans Préhistoire

Commenter cet article