Une nouvelle tombe dans la Vallée des Rois?

Publié le par Gilles

    La Vallée des Rois, rien que l’évocation de ce nom a fait rêver et continue à fasciner les archéologues et peut-être encore plus les amateurs d’archéologie et plus particulièrement les amoureux d’Egyptologie. Il faut dire que depuis la découverte de la tombe de Toutankhamon en 1922, par Howard Carter en association avec Lord Carnarvon, une égyptomania s’est emparée de millions de personnes à travers le monde. Le monde, fasciné par les trésors de l’Egypte Antique et ensorcelé par le mythe de la malédiction des pharaons, s’est pris de passion pour l’archéologie égyptienne et cette « succes story » ne s’est pas démentie depuis. Encore aujourd’hui, les ouvrages, reportages télévisés et expositions sur l’Egypte fleurissent de par le monde, et même si l'Egypte est réellement passionnante, cela va parfois jusqu’à l’overdose, il faut bien l’avouer. Mais quoiqu’il en soit, les archéologues sont toujours au travail et toujours en quête de nouvelles découvertes dans toute l’Egypte et la fameuse Vallée des Rois ne fait pas exception à la règle.
 

 Howard Carter à gauche et Lord Carnarvon à droite en 1923

 
 

Howard Carter devant le sarcophage de Toutankhamon

 

 

Vue générale de la Vallée de Rois

 
 
Dernièrement, c’est donc un chercheur britannique qui pense être à l’origine d’une nouvelle trouvaille, une toute nouvelle tombe. Ainsi, Nicolas Reeves a publié cette news sur son site internet. Il s’agirait d’une découverte effectuée à l’aide d’une étude radar, car les archéologues vivent avec leur temps (enfin certains…) et ne se contentent plus d’une pioche et d’une truelle, ils usent de plus en plus de la technologie moderne pour leurs recherches et leurs publications. Ce serait donc tout près de la tombe du célèbre Toutankhamon que dormirait la tombe nommée provisoirement KV64 ( KV pour « King Valley ») et qui serait donc la soixante quatrième tombe découverte dans la vallée depuis le début de son étude.
 

Image radar montrant la présumée cavité près de la tombe de Toutankhamon. Source Copyright © Amarna Royal Tombs Project 2006

 
 
La KV63, quant à elle, avait été découverte en février de cette année à cinq mètres de celle de Toutankhamon par un archéologue américain, Otto Schaden de l’Université de Memphis aux USA. Il s’agissait d’une petite sépulture contenant sept sarcophages intacts avec des masques funéraires colorés et plus de 20 grands pots. La conservatrice Nadia Lokma a déclaré à ce sujet : " C’est encore mieux que de découvrir une momie. C’est un trésor. Cela va nous apporter des informations sur les plantes et herbes religieuses utilisées par les Egyptiens, ce qu’ils portaient, comment ils le tissaient, et la manière dont ils embaumaient les défunts ".
 

Sarcophage découvert dans la tombe KV63

 

Plan général de la situation géographique des tombes dans la Vallée des Rois

 
 
M. Reeves déclare que son équipe avait déjà repéré la KV 63, lors d'une étude radar en 2000.
Voici la déclaration qu'il fit à propos de la localisation de cette tombe KV63 : " En raison du puissant intérêt suscité par la KV63…. J'ai conclu que la meilleure option était non seulement de révéler l'existence apparente de cette deuxième tombe (KV64), mais aussi son exacte localisation ".
 Il affirme dans la revue américaine Archeology . " Mon but n'est pas de revendiquer un prix…mais d'alerter le monde sur le potentiel immense restant dans la Vallée des Rois, en dépit de deux siècles de graves abus archéologiques ".

Entrée de la tombe KV63

 



Mais apparemment les commentaires de l’archéologue ne font pas l’unanimité, ainsi Zahi Hawass, le directeur du Conseil supérieur des antiquités égyptiennes a déclaré à l’AFP: "Tout le monde peut raconter ce qu'il veut. M. Reeves s'est déjà livré dans le passé à ce genre de spéculations et cherche à attirer l'attention sur lui….Je ne pense que cela nécessite une réponse de ma part ".

Il est toujours étrange de voir naître des querelles de clochers au sein d’une même communauté scientifique, qui devrait normalement au contraire, travailler main dans la main pour une seule et même cause, la vérité scientifique. Il faut croire hélas que l’orgueil et la gloire titillent aussi les archéologues. Et même si cela n’engage que moi, on peut noter que monsieur Hawass aime particulièrement tirer la couverture pour lui lors des découvertes effectuées par des équipes internationales….Il semble apprécier la médiatisation et les flashs des photographes lorsqu’une nouvelle découverte intéressante est faite en Egypte…. Il est aussi curieux de voir avec quelle précaution, les égyptiens autorisent ou non les études qui ne viennent pas de leur propre initiative. Ainsi, en 2004, une autre polémique naissait sur une possible chambre secrète à découvrir dans la pyramide de Khéops et renfermant peut-être la chambre inviolée du pharaon Khéops. Polémique lancée par l’architecte Gilles Dormion et son compagnon de terrain Jean-Yves Verd’hurt qui ne sa cachent pas de ne pas être égyptologues, mais Dormion est tout de même un architecte compétant, ayant étudié les pyramides depuis 17 ans et étant à l’origine de publications reconnues et dont les méthodes de travail ont permis de mettre au jour deux chambres dans la pyramide de Meïdoum en 2000…. Malgré cela, Zahi Hawass faisait cette déclaration : " Ce sont des amateurs, pas des scientifiques. J’ai plus de trois cents dossiers comme le leur sur mon bureau. Je ne peux pas permettre qu’on creuse ainsi dans la Grande Pyramide sur de simples théories ! "
 

Plan en coupe de la pyramide de Khéops.

1Revêtement (disparu) ; 2. Entrée ; 3. Couloir descendant ; 4. Chambre souterraine ; 5. Couloir ascendant ; 6. Puits ; 7. Couloir horizontal ; 8. Chambre dite “de la Reine“ ; 9. Conduits dits “de ventilation“ ; 10. Grande galerie ; 11. Chambre des herses ; 12. Chambre dite “du Roi“ ; 13. Chambres “de décharge“. Source ( modifiée) Cité-Science.fr
 

 

Situation géographique de la chambre secrète selon l'auteur. Source © G. Dormion (La Chambre de Chéops)

 
 
 
 
Ce qui est encore plus étrange c’est que l’architecte a obtenu le soutien d’Egyptologue de renom, dont Nicolas Grimal, professeur au mondialement connu Collège de France et directeur honoraire de l’Institut français d’archéologie orientale. Et c’est au nom de cette institution que fut déposée une seconde demande d’étude de la grande pyamide, elle aussi refusée. Cela est tout de même très curieux. Et voici la nouvelle déclaration de M.Hawass à ce sujet : " Si Nicolas Grimal et Michel Vallogia sont bien des scientifiques, ce ne sont pas des spécialistes de la Grande Pyramide, se justifie Zahi Hawass. Il n’existe que trois spécialistes de la pyramide de Khéops : l’Allemand Stadelman, l’Américain Lehner et moi-même ".L'égocentrisme n'affecterait-il pas ce cher monsieur ?
 
Les autorités égyptiennes semblent définitivement peu coopératives, c’est tout de même curieux pour un pays qui doit ses principales découvertes à des chercheurs étrangers….
 
Quoiqu’il en soit, et pour revenir sur la possible découverte de Nicolas Reeves, il ne faut pas s'étonner de l'accueil qu'on lui réserve, car son permis de fouille fut annulé en 2002 pour une histoire de trafic d’antiquités, dont il fut en fait totalement innocenté! Mais malgré cela, il n’a toujours pas obtenu de nouveau permis. A croire que les autorités égyptiennes ont leurs têtes et leurs préférences…Ou bien préfèrent-elles tout simplement conserver leurs mystères et leurs découvertes pour elles seules. On ne sait plus à qui se fier en archéologie et la science est décidément parfois bien obscure, les autorisations bien compliquées et l’on en regretterait presque les "Indiana Jones", entrant dans une tombe sans autorisation pour mettre au jour de fabuleux trésors…. 
  
 
 
 
Voici une rapide bibliographie pour aller plus loin:
 
Nicolas Reeves, " Toutânkhamon - Le roi - La tombe - Le trésor royal ", Pierre Belfond,1991
Gilles Dormion, " La chambre de Khéops ", Fayard, 2004
C. Desroches-Noblecourt, " Toutankhamon, vie et mort d'un pharaon ", Hachette, 1965
 Alberto Siliotti, " La Vallée des Rois, Guide des meilleurs sites ", Grund, 1986

 

Liens internet à visiter:

-Le site officiel de Nicolas Reeves : http://www.valleyofthekings.org/vofk/default.htm

-Publication de Reeves dans Archeology: http://www.archaeology.org/online/interviews/reeves.html

Publié dans Egyptologie

Commenter cet article

KAKTUSS 09/02/2007 01:34

peutetre suis je superstitieuse mais, rechercher quelque chose dans une pyramide me donnerait la chaire de poule!!
mais comment ont ils fait pour superposer des pieres de plusieurs tonnes chacune jusqu'au sommet! ?c impossible...

Gilles 09/02/2007 17:27

Gilles: Bonjour, la construction des pyramides n'est plus véritablement un mystère au sens propre. Ce qui reste à déterminer c'est quelles sont les hypothèses viables proposées par les différents scientifiques qui se prononcent à ce sujet et ne manquent pas de réponses. Il ne faut pas non plus oublier que les egyptiens ne furnt pas du tout les seuls à construire des édifices aussi importants, les civilisations mésoaméricianes, certaines civilisations d'asie en firent autant, sans oublier les mégalithes de notre bonne vieille europe ! A bientôt.