Un singe chez les grecs

Publié le par Gilles

    Pour tous ceux qui ne le sauraient pas, la faune européenne n'a pas toujours été ce qu'elle est, de nombreuses espèces animales aujourd'hui disparues peuplaient nos régions et nos ancêtres côtoyaient éléphantidé, rhinocéros, lion des cavernes et autres animaux exotiques disparus ou retournés depuis sous des latitudes plus favorables.
Car l'Europe connue aussi sa période tropicale, ainsi la faune et la flore étaient bien différente de celle que nous connaissons depuis la fin de la dernière glaciation il y a 10 000 ans. Pour une fois nous ne sommes pas responsable de la disparition d'espèce, car ce furent les changements climatiques naturels qui s'en chargèrent.
 
Mais bien avant les périodes glaciaires et bien avant l'avènement de l'homme moderne, nos cousins les primates occupaient eux aussi certaines niches écologiques sur le vieux continent. Nous en connaissons différentes espèces comme les Dryopithèques de l'époque du Miocène qui vivaient il y a environ 18 millions d'années, l'Oréopithèque retrouvé notamment en Toscane ou encore les Ramapithèques qui vivaient encore il y a 7 millions d'années.

En plus de ces lointains cousins, on peut à présent ajouter un autre membre à cette liste. Et c'est sur les rivages de Méditerranée que viennent d'être mis au jour les restes d'un primate préhistorique déjà connu des scientifiques. Je vous présente donc Mesopithecus Pentelicus, une sorte de singe qui se promenait sur les terres de Grèce bien avant la fameuse période Antique, puisqu'il y vivait il y a environ 5 millions d'années, alors qu'apparaissaient en Afrique les premiers "préhumains" comme Toumaï, Orrorin ou encore les Ardipithecus, mais j'en reparlerai une autre fois. Ce fossile a donc été découvert dans le nord du pays, à Halkidiki, par Evangelia Tsoukala, professeur de géologie à l'Université de Thessalonique.

Crâne du Mesopithecus découvert en Grèce. Photo: NIKOLAS GIAKOUMIDIS

 

D'après les premières informations, cet animal était sans doute herbivore et mesurait environ 90 centimètres de long et était muni d'une queue. Cette espèce déjà connue auparavant serait d'après des études dentaires proche des colobes asiatiques actuels, mais également des colobes africains selon une étude morphologique ( source: "Relationships between the fossil colobine Mesopithecus pentelicus and extant cercopithecoids, based on dental metrics", Pan R, Groves C, Oxnard C, School of Anatomy and Human Biology, University of Western Australia, 2004).

 

             Colobe d'Afrique

                    

Colobe Roux de Zanzibar

 

Les collections paléontologiques s'enrichissent donc d'un nouvel individu en bon état de conservation et cela nous montre à quel point la faune est changeante d'une époque à l'autre, hier des singes et aujourd'hui des moutons gambadent dans les prairies....Ceci dit, il reste tout de même quelques colonies de singes à l'état sauvage en Europe. Il suffit de pousser le voyage jusqu'au rocher de Gibraltar pour admirer les singes de Barbarie, sans doute venus d'Algérie avec les conquêtes de la péninsule ibérique par les Arabes à partir de 711. Mais vous pouvez aussi admirer les primates dans les parcs zoologiques et pour les plus voyageurs ou privilégiés d'entre vous, lors de vos séjours à l'étranger afin de les voir dans leur milieu naturel, ce qui est toujours plus intéressant, du moment où cet environnement ne subit pas les assauts de flots de touristes détruisant tout sur leur passage....

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

carine 08/08/2006 15:35

salut merci d'être venue sur mon blog comment l'as-tu trouver? cela m'interesse pour connaître le réferencement A mon tour je te felicite pour le tien  qui est tres pertinent ...Tu as donc fais 5a ns d'archeologie , en quoi t'es tu spécialisé et que fais tu maintenant?bye carine

Gilles 10/08/2006 01:51

Gilles: Bonjour Carine et merci de ce passage à ton tour. Je t'enverrais un mail pour répondre à ta question.